Les fonds « evergreen » : la solution pour investir en Private Equity ?

Maxime Defasy

Maxime Defasy

Directeur des investissements

Traditionnellement, l’industrie du Private Equity fonctionnait autour de fonds dits fermés (closed-end en anglais), caractérisés par une durée de vie déterminée (généralement entre 8 et 12 ans) et des appels de fonds (sur une période de 1 à 5 ans). Une alternative émerge depuis quelques années avec les fonds ouverts dit ‘’evergreen’’, ou open-ended, qui font de plus en plus d’émules, tant du côté des GPs (sociétés de gestion) que des LPs (investisseurs). Nous allons voir dans cet article pourquoi cette solution est particulièrement adaptée aux investisseurs privés, avec de nombreux avantages à considérer avant de prendre une décision d’investissement.

Vous avez dit ‘’Evergreen’’ ?

Ce terme anglais, qui peut littéralement se traduire par ‘’persistant’’, indique que le fonds en question est perpétuel : il n’a pas de durée limitée. Il peut ainsi se prolonger dans le temps, tant que les investisseurs y trouvent de l’intérêt.

Une approche nouvelle du Private Equity

Les grands noms du secteur ont compris les limites des fonds traditionnels et les avantages apportés par les fonds evergreen pour beaucoup d’investisseurs.

Parmi les pionniers, dès les années 2000, on retrouve Partners Group, qui propose aujourd’hui des fonds ouverts en Private Equity, en immobilier et en dette privée. Depuis 2018, la tendance s’accélère : des acteurs incontournables du marché français comme Eurazeo, Apax, Ardian, et des géants anglo-saxons comme Blackstone, Hamilton Lane, Sequoia, Schroders ou encore StepStone, se joignent à la tendance et ajoutent tous au moins un fonds evergreen à leur offre. Les niveaux de collecte enregistrés sur ces véhicules sont spectaculaires, et ce sur toutes les stratégies (venture, growth, LBO).

La solution evergreen offre une flexibilité bien plus importante que les fonds traditionnels soumis à des appels de capitaux et à des distributions. En proposant d’investir sur des valeurs liquidatives trimestrielles, voire mensuelles, elle facilite grandement la vie de l’investisseur qui peut ainsi souscrire à tout moment.

Une plus grande flexibilité et une semi-liquidité

Comparatif du capital investi entre un fonds evergreen (gauche) et un fonds traditionnel (droite)

Comparatif/////////
Comparatif du capital investi entre un fonds evergreen (gauche) et un fonds traditionnel (droite)

A l’inverse des fonds fermés, qui obligent à conserver les montants engagés, mais non appelés, en cash ou à les investir dans des stratégies à faible rendement compte tenu du peu de visibilité sur le calendrier d’appels de capitaux, les fonds evergreen apportent une exposition immédiate aux actifs non cotés, souvent sans courbe en J, permettant à l’investisseur de mettre son capital au travail instantanément.

Cela permet également de maintenir une allocation stable en Private Equity, contrairement aux fonds traditionnels qui amènent un risque de réinvestissement et de sous-performance lorsque les redistributions sont effectuées.

cash/////////
Source : LGT Capital Partners

L’investisseur bénéficie enfin d’une grande liberté pour revendre ses parts, car ces fonds disposent généralement d’une fenêtre de liquidité trimestrielle, voire mensuelle.

Cette liquidité est en principe conditionnée à un maximum de rachat trimestriel fixé à 5 % de l’encours du fonds. En cas de dépassement de ce seuil par l’ensemble des souscripteurs, les rachats dépassant 5 % de l’encours du fonds seront servis le trimestre suivant. C’est pourquoi on parle de fonds semi-liquides.

Toutefois, certains fonds ajoutent des périodes de lock up avec des pénalités en cas de sortie avant la première année, ou la 5ème année. Cela reste néanmoins nettement inférieur aux durées de blocage des fonds fermés.

Une visibilité améliorée

Lorsqu’il investit dans un fonds evergreen dont le portefeuille est déjà déployé (ce que nous recommandons), l’investisseur a accès aux actifs qui le compose, contrairement à un fonds fermé pour lequel la plupart des sous-jacents seront sélectionnés après la période de levée. De nombreux investisseurs apprécient cette visibilité pour pouvoir se décider, sans uniquement se baser sur les millésimes précédents.

Si le fonds est nouvellement créé, nous conseillons d’attendre au minimum le premier anniversaire pour s’assurer que le portefeuille soit déjà bien constitué et que la courbe en J soit dépassée.

Aussi, le suivi de la performance est grandement amélioré par les reportings mensuels ou trimestriels, et par la comparaison avec les autres fonds. On ne parle plus de TRI mais bien de rendement net, qui est une notion bien plus évidente pour un investisseur non institutionnel.

Comparaison de la lecture de performance entre un fonds evergreen et un fonds traditionnel

Comparaison/////////

Il convient de bien distinguer l’appréciation de la performance entre un taux de rentabilité interne (TRI) et un rendement net annualisé. En effet, le TRI, utilisé pour les fonds traditionnels, tient compte de l’effet du temps, des flux entrants et sortants avec les dates correspondantes. Alors que la performance des fonds evergreen se mesure en rendement net annualisé. La méthode de calcul de la performance du fonds evergreen est plus proche de la performance nette réalisée par l’investisseur.

Une meilleure diversification et un couple rendement / risque optimisé

Les fonds evergreen ont généralement un nombre de sociétés bien plus important en portefeuille que les fonds fermés. Ainsi, un fonds evergreen primaire aura généralement une vingtaine de sociétés en portefeuille, alors qu’un fonds primaire fermé en aura plutôt une dizaine.

Sur des fonds multi stratégies, alliant investissements primaires, co-investissement et secondaire, on peut atteindre plusieurs centaines d’entreprises sous-jacentes. La diversification des millésimes est aussi nettement améliorée par l’approche evergreen.

Un portefeuille plus flexible et plus dynamique

Il est difficile d’avoir un portefeuille dynamique en ne s’appuyant que sur des fonds fermés. Bien souvent, les investisseurs identifient un secteur porteur ou une entreprise particulièrement intéressante dans lesquels ils souhaitent investir immédiatement. Mais il faut pour cela trouver le bon gestionnaire ou attendre que le prochain fonds approprié soit en période de souscription. Il peut alors s’écouler un an ou plus avant qu’un seul euro ne soit investi, et l’opportunité peut alors être passée.

À l’inverse, un fonds ouvert est beaucoup plus souple. Les gestionnaires ont toute latitude pour repérer les opportunités et y orienter rapidement le capital. En s’appuyant sur plusieurs stratégies (par exemple l’investissement direct ou les fonds secondaires), ils déplacent dynamiquement les allocations vers les zones ou secteurs les plus attractifs au moment où le rapport risque/rendement est le plus opportun. La performance peut s’en voir grandement améliorée.

L’ère de l’investissement durable et dynamique

Ces dernières années, le reproche souvent fait aux fonds traditionnels est leur logique court-termiste qui incite fortement les gérants à revendre rapidement les participations, même si le potentiel est toujours présent ou si le moment n’est pas le plus stratégique.

Les fonds evergreen adoptent une approche plus long terme avec un développement dans la durée des actifs en portefeuille. Ils s’accordent mieux à une notion d’investissement durable ou à l’intégration de critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Des éléments qui définissent de plus en plus un ‘’investisseur responsable’’. Cet argument d’accompagnement à long-terme devient un argument de plus en plus pregnant pour les entreprises.

Des frais de gestion réduits

Un autre reproche régulièrement adressé aux fonds traditionnels concerne les frais de gestion qui s’appliquent pendant la période d’investissement sur les montants engagés et non pas sur les montants appelés (investis). Un fonds evergreen déjà bien déployé permet d’éviter ce problème ou du moins de l’atténuer car les frais de gestion sont calculés sur la valeur liquidative.

Accéder à l’offre de fonds Evergreen d’Althos

Chez Althos, nous avons la conviction que les fonds evergreen, qui apportent une plus grande flexibilité, une meilleure liquidité et une approche d’investissement durable, sont la solution la plus adaptée pour les investisseurs privés. Il n’est pas étonnant de voir de plus en plus de gestionnaires proposer leur propre fonds evergreen pour toucher un plus large public.

C’est la raison pour laquelle Althos Invest propose déjà de nombreux fonds evergreen pour permettre à ses clients d’accéder à la part institutionnelle moins chargée en frais.

Maison
Contacter un conseiller

Vous avez des questions ?

Partager sur les réseaux sociaux

Attention - Warning

Vous avez été contacté par un conseiller Althos ?

  • Vérifiez son identité au 01 44 95 08 72

Ne réalisez aucun investissement sans vous rendre dans nos locaux du 161 boulevard Haussmann, Paris 8e ou sans réaliser un échange Visio avec un de nos conseillers en lui demandant de se montrer à visage découvert et en contrôlant sa pièce d’identité à l’écran. Nous vous conseillons également de consulter la liste noire AMF et ACPR recensant les escroqueries répertoriées : https://www.abe-infoservice.fr/liste-noire/listes-noires-et-alertes-des-autorites.

 

Nos adresses email se finissent exclusivement en @althos-patrimoine.com.


Si vous êtes victimes, prenez contact avec Althos en recherchant nos coordonnées sur internet.

Nous vous mettrons en relation avec un avocat spécialisé dans ce type de situation.

Nous vous recommandons également de porter plainte